Château de la Jaubertie

Appellation

Bergerac

La Jaubertie doit son nom à la petite rivière qui parcourt le domaine.
• Période néolithique (-400 JC) : Les vestiges indiquent l’emplacement d’un campement.
• Au 12ème siècle : renommée en tant que petit fief.
• Au 16ème siècle : La Jaubertie devient la propriété de chasse d’Henri IV qui l’offre par la suite à Gabrielle d’Estrée.
• De 1658 à 1858 : elle est la propriété de la famille de Calbiac, excepté durant la révolution française où y séjourne Leon Beylet, médecin personnel de la Reine Marie-Antoinette. Ce dernier finalise la construction dans le style Directoire, une “folie” édifiée pour sa maîtresse, une danseuse.
• Fin 18ème – début 19ème : la peinture ci-contre (1853) permet de voir l’évolution architecturale : les pavillons adjacents sont séparés du bâtiment principal et à la suite d’un incendie en 1916, le fronton est modifié.
• Depuis 1973, la propriété appartient successivement à plusieurs membres de la famille Ryman.
• Elle est classée monument historique depuis 2005.

• La propriété est située à 100 km à l’est de Bordeaux.
• L’influence océanique s’arrêtant 20 km plus tôt, le climat y est plutôt de type continental.
• Points forts : Etés secs, favorisant l’agriculture biologique, moins de botrytis (pourriture grise). Idéal pour des variétés telles que la Muscadelle et le Malbec.
• Points faibles : presque trop chaud pour des variétés comme le Merlot pour lequel la maturité phénolique n’est pas atteinte en même temps que la maturité en sucre.

 

Le domaine se divise en 3 parties :

• Le plateau : à dominante de calcaire blanc et argile brun rougeâtre, parfait pour les rouges.
• Les coteaux situés autour du château : sol très calcaire idéal pour les blancs, les variations d’exposition favorisant l’élaboration de styles variés.
• Les bas-fonds : composés d’argile grise appelée boulbène qui offre un terrain plus lourd
et humide permettant une plus longue période de maturation.

• Le vignoble couvre 50 hectares au bord de l’appellation Monbazillac.
• L’encépagement est proche de celui du bordelais :
– Blancs (26 hectares) : Sauvignon Blanc, Sémillon et Muscadelle,
– Rouges (24 hectares) : Merlot, Malbec, Cabernet Franc et Cabernet Sauvignon,
– La propriété compte aussi 3,3 hectares de Chardonnay.
• Les vignes ont été replantées à la densité de 4500 pieds/hectare pour les blancs et de 5000 pieds/hectare pour les rouges.

• Depuis 2006, le vignoble est en agriculture biologique, ce qui exclut l’utilisation de :
– pulvérisateurs chimiques,
– engrais chimiques,
– désherbants chimiques.
• Toutes nos vignes sont palissées en verticale et sont taillées soit à latte soit à courson.
• Tous les pieds sont partiellement ou en totalité effeuillés de façon mécanique.
• Nos meilleures parcelles sont vendangées manuellement en vert et depuis 2008, nous avons commencé une sélection massale des meilleures vignes de sauvignon ou sémillon.

Cuvée Tradition – blanc
La cuvée tradition blanc est un assemblage de 60% de Sauvignon Blanc, 35% de Sémillon et 5% de Muscadelle. 20% est fermenté en barriques.

Cuvée Tradition – rouge
La cuvée tradition rouge est un assemblage de 60% de Merlot, 15% de Cabernet Sauvignon, 15% de Cabernet Franc et 10% de Malbec. 10% est vieilli 6 mois en fûts de chêne américain.

Cuvée Tradition – rosé
La cuvée tradition rosé est un assemblage de 80% de Merlot, 10% de Cabernet Franc et 10% de Cabernet Sauvignon. 20% est vieilli en barriques.

Cuvée Mirabelle – blanc
Le Mirabelle blanc est un assemblage de 50% de Sémillon et 50% de Sauvignon Blanc et allie à l’intensité du Sauvignon à grande maturité, la complexité des vieilles vignes de Sémillon.

Cuvée Mirabelle – rouge
Le Mirabelle rouge est un assemblage de 45% de Cabernet Sauvignon, 45% de Merlot et 10% de Cabernet Franc. Ce vin est dominé par des caractères de fruits noirs et de truffe. Vieilli dans les meilleures barriques de chêne français pour la structure.